Wednesday, May 21, 2014

Samaritaine won't reopen before a long time...

If you came to Paris, you probably know about La Samaritaine, and old department store located at Pont Neuf and named after an old water pump that was near the bridge. Well, this Paris Landmark was closed in 2005 and was suppose to reopen in 2013, after a large renovation. But two associations (L'association Société pour la progtection des paysages et de l'esthétique de la France (SPPEF) and SOS Paris) pressed charges, claiming that the project does not respect the aesthetic rules of Paris. I don't know how it's going to end, because the Paris town hall and the developer appealed of course, but one thing is sure, it won't reopen before 2017 at the earliest... In the meantime, it can still be photographed!

16 comments:

  1. It's still an interesting looking building.

    Court cases can take forever here too.

    ReplyDelete
    Replies
    1. "Court cases can take forever here too" isn't that sad?

      Delete
  2. Eric, this photo is astonishing! It looks like an architectural drawing. Bravo!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci, I was helped by a few software...

      Delete
  3. It's a good thing SPPEF is there to protect the city's aesthetic, don't you think? We have a similar (but not as powerful) association in Pasadena. We have them to thank for a beautiful city.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Yes, I think sometimes they are a pain in the neck, but they also protect the beauty of the city for the developers' greed...

      Delete
  4. Dommage mais je ne n'ai aucun avis au fond concernant la bataille judiciaire qui est menée. Quels sont les véritables enjeux ? Quels sont les intérêts financiers à démêler derrière la bataille ?
    Le questionnement est souvent tout aussi important que les réponses qui n'apportent parfois qu'un faible éclairage, une faible aide à la compréhension.... Restent alors les questions ! Et un bel immeuble, chargé d'une histoire,...... la sienne ..., et photogénique ! Aah les querelles entre les êtres. Ont existé, existent et existeront de tout temps, sans doute. Tant qu'il y aura des hommes (et des femmes) !

    ReplyDelete
    Replies
    1. Je pense qu'on ne peut pas faire de miracles - ou alors il faut être très riche. La ville n'a tout simplement pas l'argent pour rénover la Samaritaine, elle ne peut faire appel qu'à des promoteurs qui eux, veulent un retour sur investissement, ce qui génère des conflits d'intérêt.

      Delete
  5. Thanks for the update on the situation. It looked like they had started on the project but then stopped, so now I understand why. It's too bad such a beautiful place will sit stagnant for so long. Hopefully the renovations will be worth the wait. Maybe they should invite Jason Bourne back in the meantime.

    ReplyDelete
    Replies
    1. LOL! Jason Bourne? That sounds like an excellent idea!

      Delete
    2. You do remember that scene in the original movie, don't you ?

      Delete
  6. Agree with Mrs. V—and in black and white it's even easier to see its excellent lines. Don't know what the developers want to do; just, please, please—let's not ever ever have a repeat of the hideous, ugly, view-spoiling Tour Montparnasse in the middle of Paris!

    ReplyDelete
    Replies
    1. There Won't be? I think we're all traumatized by this building and it can never happen again!

      Delete
  7. Le projet que conteste la SPPEF ne concerne pas la Samaritaine Art déco de la photo. Il conteste la destruction d'immeubles XVIIe, XVIIIe et XIXe (époque Louis-Philippe) sur la rue de Rivoli faisant partie du projet immobilier. Et elle conteste la création à la place d'un bâtiment à la façade en verre "ondulé" sur la rue de Rivoli, dans la perspective du Louvre. Il s'agit donc de défendre l'esthétique de l'hyper-centre historique de Paris. La décision de justice a démontré que ce projet ne respectait pas le PLU (plan local d'urbanisme) tout simplement. Mais le mal est en parti fait puisque la plus grande partie des immeubles en question a déjà été démolie... On nous présente, sur les vues d'architectes, une façade en verre quasi transparente et invisible... un peu comme ce qu'on voyait sur les projets de la "canopée" des Halles : or, cher Eric, vous avez bien dû voir la différence entre les simulations et le gros machin qui existe aujourd'hui aux Halles. On ne peut que craindre un projet qui risque de se révéler aussi peu discret, à 2 pas du Louvre et dans une perspective O combien historique et unique qu'est la rue de Rivoli... Je précise que je n'ai rien contre les constructions contemporaines, mais pas dans le centre historique, on voit de belles nouveautés dans le XIIIe ou ailleurs et la SPPEF s'est battue et se bat pour des bâtiments du patrimoine du XXe siècle.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci pour cet éclairage ! Ainsi on comprend mieux la contestation qui vise un ensemble plus large que le seul immeuble qui hébergeait la Samaritaine... Je suis favorable au maintien du patrimoine architectural et historique de Paris. Merci beaucoup. Grâce à vos explications synthétiques, je ne verrai plus la suspension de la réouverture du magasin de la même manière à présent !

      Delete
    2. Effectivement merci Marnie pour ce commentaire constructif. En fait, j'aurais dû préciser dans ma légende qu'il ne s'agissait évidemment pas de l'immeuble que j'ai photographié qui reste d'un seul tanant, mais du derrière.

      Delete